Newsletter - Mars 2015

Les conséquences de l’épilepsie et son traitement sur la femme et la grossesse

De la conception à la formation du fœtus en passant par l’accouchement et l’allaitement, le fait d’être mère pour une femme traitée pour épilepsie relève parfois du parcours du combattant.

Afin d’apporter autant de réponses que possibles sur le sujet, le Dr. Pascal Vrielynck donnera, dans le cadre de notre programme de conférences, un séminaire à Bruxelles le lundi 16 mars à 20h00 (détails ci-dessous).

« Existe-t-il un lien entre épilepsie et infertilité ? Quelles sont les chances de mettre au monde un enfant en pleine santé ? Quels sont les risques de malformations chez l’enfant ? Quelle préparation suivre pour l’accouchement ? Un allaitement est-il envisageable ? Etc. » Les questions sont nombreuses et l’angoisse d’être mère peut se faire très prégnante chez une femme atteinte d’épilepsie.

« Même si l’incidence des malformations majeures reste un peu plus importante chez les femmes prenant des antiépileptiques (environ 5%) qu’au sein de la population générale (2-3%), certains éléments peuvent sensiblement améliorer les chances d’un bon déroulement de la grossesse : la consultation pré-conceptionnelle, les monothérapies, la prescription d’acide folique avant la conception et pendant toute la durée du premier trimestre, ainsi qu’un suivi échographique rapproché par exemple », souligne le Docteur Vrielynck du Centre Hospitalier Neurologique William Lennox d’Ottignies, également actif au Centre de référence pour l’épilepsie réfractaire de l’UCL.

Plus récemment, le monde médical s’est penché sur les risques tératogènes (soit les substances pouvant provoquer un développement anormal de l’embryon et conduisant par là même à des malformations) et neuro-développementaux variables selon les antiépileptiques, qui peuvent effectivement parfois provoquer des malformations cardiaques, des anomalies du tube neural, des fentes labiales et palatines, …

En fin de grossesse, il est essentiel d’être attentif aux crises qui pourraient augmenter les risques lors de l’accouchement. De plus, différentes recommandations en termes de traitements sont de mise en ce qui concerne l’allaitement. Ainsi, certaines médications sont entièrement contre-indiquées ou requièrent un dosage à la baisse alors que d’autres sont tout à fait compatibles avec l’allaitement, d’ailleurs encouragé dans la majorité des cas.

Un volet de la conférence sera en outre dédié à l’éducation des enfants et aux précautions à prendre si les crises persistent chez la maman, soit veiller à ne pas rester seule avec son bébé lors du bain, des soins, des sorties, … et ce afin d’éviter les risques de chutes et d’accidents.

Pour bien comprendre l’interaction d’un traitement et le fonctionnement hormonal, le Dr. Vrielynck analysera tout d’abord l’impact des cycles menstruels sur l’activité cérébrale en distinguant les facteurs favorisants et déclencheurs de crise. Les antiépileptiques ont également un impact sur le choix d’un mode de contraception. Les études montrent néanmoins que les dispositifs intra-utérins ou contraceptifs locaux ne sont pas affectés par ces traitements. Pour les patientes, il est important de pouvoir planifier une grossesse et surtout d’éviter une grossesse non désirée qui pourrait mettre en danger le bon développement de l’enfant dans le cadre de traitements non adaptés ou si toutes les précautions ne sont pas prises à temps.

Aujourd’hui encore, l’épilepsie demeure insuffisamment comprise. C’est pourquoi il est primordial, dès le dépistage de l’affection mais également à chaque étape de la vie d’une femme, d’informer et de soutenir ces patientes qui s’efforcent de relever avec grâce et douceur les défis de la maladie à travers les cycles hormonaux, le désir d’un enfant et la maternité.

Programme des conférences de printemps

Charleroi, mercredi 4 mars 2015 à 19h00 « Impact de l’épilepsie sur les apprentissages de l’enfant », Pr. Patrick Van Bogaert
Maison des Médecins : Rue du Parc 45 à 6000 Charleroi
Pour obtenir plus d’informations : martine.foulon@skynet.be

Liège, mardi 10 mars 2015 à 18h00
« Le kaléidoscope des manifestations des crises épileptiques », Pr. Bernard Sadzot "Le Vole-au-dessus" : Place Emile Dupont 1 à 4000 Liège
Informations et inscription auprès de Christophe Keutgen : christophe.keutgen@laposte.net

Bruxelles, lundi 16 mars 2015 à 20h00
« Conséquences de l’épilepsie et son traitement sur la femme et la grossesse », Dr. Pascal Vrielynck
Centre de de documentation de la LFBE : avenue Albert 49 à 1190 Bruxelles
Informations et inscription auprès de Gisèle Motheu : gisele.motheu@ligueepilepsie.beou 02 344 32 63

Namur, lundi 23 mars 2015 à 20h00
“Le travail et la personne souffrant d’épilepsie”, Dr. Michel Ossemann Ligue de la Sclérose en Plaques : Rue des Linottes 6 à 5100 Naninne
Pour obtenir plus d’informations : catherine.casseau@province.namur.beInscription souhaitée : info@ligueepilepsie.beou 02 344 32 63

Charleroi, mardi 5 mai 2015 à 19h00
« Epilepsie, handicap et qualité de vie », Dr. Sophie Ghariani
Maison des Médecins : Rue du Parc 45 à 6000 Charleroi
Pour obtenir plus d’informations : martine.foulon@skynet.be

À propos de la Ligue francophone belge contre l’Epilepsie (LFBE) :
La LFBE a pour but de promouvoir le bien-être des personnes atteintes d’épilepsie en Communautés française et germanophone de Belgique. Afin de se donner les moyens de ses ambitions, l’association soutient la recherche en épileptologie, communique vers le corps médical et la population, informe les pouvoirs publics et organise ainsi que coordonne des services d’aide psycho-sociale.
L’un de ses objectifs premiers est de démystifier l’épilepsie en sensibilisant le plus grand nombre par le biais de séances d’information et de matériaux didactiques (brochures, dépliants, articles scientifiques, site Internet, etc.). La LFBE dispose en outre d’un centre de documentation basé à Bruxelles.
www.ligueepilepsie.be
Siège social :
Avenue Albert 49 - 1190 Bruxelles
Tel. : 02/344 32 63 - Fax : 02/343 68 37
E-mail : epilepsie.lfbe@skynet.be Centre de Documentation : 02/344 32 63 ou info@ligueepilepsie.be

Suivez-nous sur