Les épilepsies - Que faire en cas de crise ? - Crises convulsives

Crises convulsives

(principalement crises tonico-cloniques et crises toniques)

Attention : NE RIEN METTRE ENTRE LES DENTS !
Risques : fausse déglutition, réflexe de vomissement, dents cassées, mâchoire luxée, etc.

Position latérale de sécurité lors d’une crise tonico-clonique :
garder son calme

QUE FAUT-IL FAIRE ?

  • Dégagez un espace autour de la personne. Enlevez les objets durs ou tranchants qui pourraient la blesser. Ensuite, laissez la crise suivre son cours naturellement.
  • Protégez la tête (par exemple : avec un coussin ferme ou une veste roulée en boule).
  • Desserrez les vêtements autour du cou et assurez-vous que les voies respiratoires sont dégagées.
  • Si la personne porte des lunettes, retirez-les doucement.
  • Dès que possible, tournez la personne sur le côté dans une position de sécurité (c’est-à-dire tournée sur le côté et vers le sol) pour l’aider à respirer.
  • Rassurez la personne durant la période de confusion qui peut suivre la reprise de conscience. Certaines personnes se sentent étourdies quelques minutes seulement mais d’autres prennent plus de temps pour récupérer et peuvent avoir besoin de repos ou de sommeil. Certaines personnes ont fort mal à la tête après une crise.
  • Notez l’heure. Il peut être important de savoir avec précision quand la crise a débuté et sa durée.

A NE PAS FAIRE !

  • Ne déplacez pas la personne pendant le déroulement de la crise sauf si elle est en danger (ex. sur une route, dans un escalier, au bord de l’eau, près d’un feu ou d’un chauffage...)
  • N’entravez pas ses mouvements
  • Ne tentez pas de la soulever
  • Ne mettez pas d’objet entre les dents
  • Ne donnez pas à boire
  • N’importunez pas inutilement la personne dans la période de confusion qui peut suivre la reprise de conscience.

Il persiste dans la mémoire collective la crainte que le patient n’avale sa langue durant une crise. Cette idée est fausse. Il est impossible d’avaler sa langue, par contre la personne qui fait une crise épileptique peut faire une fausse déglutition (avaler de travers), notamment en fin de phase tonique (raidissement) ou lors de la relaxation générale après la crise. C’est pour éviter celle-ci que la personne doit être couchée sur le côté (en position latérale de sécurité) pour que la salive puisse s’écouler à l’extérieur si la déglutition n’est pas récupérée.

Remarque : habituellement il n’est pas nécessaire d’appeler un médecin ou une ambulance lorsqu’une personne dont on sait qu’elle souffre d’épilepsie présente une crise habituelle pour elle.
(dessin serdu ambulance)

ambulance

QUAND FAUT-IL APPELER UNE AIDE MÉDICALE ?

  • Lors de la première crise
  • Lorsque la crise dure plus longtemps que d’habitude chez la personne concernée ou que les convulsions durent plus de 10 minutes.
  • Si les crises se suivent sans reprise complète de conscience entre elles.
  • Si la personne s’est cogné la tête durant la crise et qu’elle ne présente pas de signe de reprise de conscience dans les 10 minutes qui suivent la fin des convulsions. L’inconscience pourrait être due à une commotion cérébrale (souvenez-vous que certaines personnes dorment après une crise : une personne endormie réagit lors qu’on la secoue, une personne inconsciente, non !)
  • S’il y a une blessure que vous ne pouvez pas soigner (par exemple : en cas d’hémorragie) ou si la personne est tombée lourdement et qu’elle a des hématomes (bleus) ou des douleurs.